L’Institut de Locarn déploie ses activités autour de trois comités

L’Institut de Locarn, affirmant son ambitions  de « faire autrement et en complément », fonctionne désormais avec un conseil d’administration restreint, un comité des sages et trois comités opérationnels dont la mission est  de pérenniser et de développer les trois domaines d’activité que sont la prospective pour le comité ANTICIPER, la formation pour le comité TRANSMETTRE et  celui de l’action et des réseaux pour le comité AGIR et FEDERER. Les administrateurs et les membres des comités restent tous bénévoles.

Jean Pianel, qui anime le comité ANTICIPER, en explique la vocation :

Jean Pianel

Jean Pianel

Une équipe riche de la diversité de ses personnalités, de ses compétences, de ses curiosités et de ses questions sur les évolutions possibles de notre monde, qui, avec l’appui de ses réseaux, veille à saisir des signes et des paroles hors des messages routiniers véhiculés par les « grands médias ».

De ce « buissonnement » il faut dégager les signaux qui semblent anticiper un futur qui directement ou indirectement touchera notre territoire. Trouver et inviter celles et ceux les plus à même de vous transmettre, dans l’esprit de Locarn, cette information.

Accompagner au mieux l’intervenant et recueillir vos réactions pour prolonger son message et améliorer nos actions.

Enfin contribuer à nourrir les réflexions des autres comités, Transmettre, Agir et Fédérer.

 

Pour Jacques Arnol-Stéphan, la vocation du comité TRANSMETTRE est la suivante :

j-arnol-stephan

Jacques Arnol-Stephan

TRANSMETTRE. Un très beau mot pour un Institut qui s’est toujours voulu un pont entre le passé — notre histoire bretonne —, le présent — nos actions pour construire une Bretagne prospère — et le futur — un monde en pleine mutation, donc à inventer. Au-delà du mot, notre comité a une mission précise : proposer au Conseil d’Administration toute action qui permette à l’Institut de Locarn de mettre en place des formations de qualité, originales, alliant exigence de rigueur et profondeur humaine, afin d’offrir à tous un vrai lieu de progression et de développement personnel et, à celles et ceux qui auraient momentanément quitté la route, une opportunité de se remettre en mouvement. Dans une société de l’information et du savoir, ceux qui s’en sortiront le mieux seront ceux qui sauront se former tout au long de leur vie sur les mutations en cours et sur les savoir-faire concrets nécessaires au pilotage de leurs projets. C’est à cela que le Comité Transmettre contribue, en alimentant une réflexion sur les formations existantes et sur les démarches qualité et de professionnalisation de notre offre de formations, en explorant de nouvelles pistes, en recherchant les partenariats pertinents, en France et en Europe. Si ce challenge vous inspire, n’hésitez pas à prendre contact avec nous.

Alain Glon et Jean-Pierre Le Mat co-animent le comité AGIR et FEDERER :

jean-pierre-le-mat

Jean-Pierre Le Mat

AGIR : Notre Institut a opté pour conduire, pour construire nos projets à l’extérieur de l’Institut. Grossir en France est un risque. Locarn a donné naissance à Redéo. Et ça marche ! Le créneau sur lequel nous nous activons est principalement celui des « Dépenses Volontaires Obligatoires ». C’est celui des besoins primaires de la population. Nous y dépensons 35% de nos ressources. Le décalage tarifaire entre la France et les pays voisins est d’au moins de 20%. Cet écart détruit notre compétitivité. Redéo, c’est « Rêve et Ose la Bretagne ».

Il faut que la Bretagne prenne appui sur ses différences, à savoir le courage, l’honnêteté, la parcimonie. Soyons tous des militants actifs des spirales vertueuses.

FEDERER : Une entreprise peut être petite. Petite oui, mais isolée jamais ! Notre Institut s’est impliqué pour accueillir des professionnels de tous ordres. Il s’est impliqué pour animer des échanges entre des gens de talents qui s’ignoraient et parfois s’opposaient. Dans une compétition ouverte, dans un monde numérisé, un territoire sans stratégie est un territoire sans avenir. La résolution des problèmes du passé n’est pas une stratégie.

FEDERER pour partager Visions, Convictions, Actions est une nécessité.

Oui, les choix de l’Institut de Locarn interpellent ceux qui sont au confort dans le Système actuel. Mais ne dit-on pas que ceux qui s’y trouvent bien n’ont pas d’utilité pour le futur ?

Venez avec nous rêver et oser la Bretagne !

Les commentaires sont fermés.

Recevez les infos!

Toutes les informations sur les activités de l'Institut de Locarn : Conférences, formations, séminaires, etc.

 

Nous ne diffusons pas vos informations.

Merci !